Corneille noire

Corvus corone
LC Préoccupation mineure
Autres noms : Carrion Crow
Qui est la Corneille noire ?

C'est une grande espèce d'oiseau que l'on trouve surtout en Europe et en Asie. L'envergure de la Corneille noire peut atteindre 90cm en fait l'un des plus grands membres de la famille des corbeaux. Elle se nourrit de diverses sources de nourriture, notamment de petits mammifères, d'insectes, de charognes. Elle est considérée comme intelligente et dotée de structures sociales complexes. Elle est connue pour utiliser des outils afin de trouver de la nourriture ou de se défendre contre les prédateurs.

Taille 51-54 cm
Poids 52 gr
Espérance de vie 10 à 22 ans
Origine Europe, Asie

Particularités physiques

  • Régime alimentaire: omnivore.
  • Forme & corps: corps trapu.
  • Bec: légèrement arqué et puissant. fort et emplumé à la base.
  • Queue: arrondie.
  • Couleur(s): toute noire, du bec à la queue, de la tête aux pattes.
  • Envergure: 90cm.
  • Plumage: entièrement noir.
  • Taille: mâle: 51-54 cm,  femelle: 51-54 cm
  • Poids: mâle: 52 gr,  femelle: 52 gr
Données scientifiques
Groupe Corbeaux, pies et alliés
Ordre Passériformes
Famille Corvidés
Genre Corvus

Comportement et caractère

On reconnaît la Corneille noire en vol à ses larges ailes et sa queue courte. Le vol est direct et rapide et peut atteindre 50 km/h. Elle est grégaire, elle passe la nuit dans des dortoirs de façon à être protégée des prédateurs, mais au cours de la journée, elle adopte un comportement solitaire ou éventuellement en couple.

La corneille noire fait partie des corvidés les plus intelligents. Paradoxalement, elle échoue au test du miroir, frappant son image qu'elle croit être un oiseau étranger. Les corneilles ont un étrange comportement par rapport à la mort. Elles entourent le cadavre, l'inspectent, essayant de déceler les causes du décès comme si elles ne voulaient pas que la même mort les atteigne.

Par contre, la corneille noire a un tempérament joueur. On en a déjà vu faire de la luge sur les toits enneigés. Elle aime se suspendre par les pattes, la tête en bas, en se balançant pour le plaisir. Son cri habituel est un croassement rauque, et dèsqu'elle se querelle, elle émet une série de « krr, krr, krr».

Espèces et variétés

On en distingue deux espèces : la corneille noire et la Corneille mantelée qui diffèrent par la couleur de leur plumage.

Risques de confusion

Elle ressemble beaucoup au Grand Corbeau et au Corbeau freux, dont l'adulte montre une base du bec déplumée, grise, et dont le cri est plus monotone et triste. Le Choucas des tours est plus petit avec un bec moins épais et plus court.

Elle est un peu plus petite que le corbeau et le bec de ce dernier est plus fort et la queue plus longue.

Habitat, aire de répartition

La corneille noire est fréquente en Europe et en Asie. Elle est sédentaire. C'est une espèce présente dans tous les habitats sauf en milieu forestier.

On rencontre la corneille partout en France, elle a été enregistrée comme pouvant voler jusqu'à 2 000 mètres d'altitude.

C'est une espèce des habitats ouverts, milieux agricoles et urbanisés, qui n'a pas peur de l'homme et peut être abondante dans les villes. Sédentaire, elle forme parfois des groupes importants en dehors de la saison de reproduction. Les immatures sont aussi grégaires.

Comment et où observer la corneille noire ?

Où ? La réponse est simple : partout ! La Corneille noire est l'une des espèces les plus largement répandues, à l'exception de certaines régions méridionales (souvent en raison de l'activité humaine).

Comment ? En revanche, cette question appelle une réponse plus nuancée. En effet, il est très facile de repérer une corneille de loin, voire deux, car cet oiseau vit en couple. Cependant, l'observer de près est une tout autre histoire, tant sa méfiance (compréhensible !) est aiguisée.

Habituellement perchée au sommet d'un grand arbre, elle y trouve un poste d'observation idéal pour détecter les dangers ou les opportunités alimentaires. Autrement, elle évolue au sol avec une démarche posée, marquée par un balancement latéral prononcé de l'arrière du corps.

Au jardin

Il n'y a pas besoin de faire quelque chose en particulier pour attirer les corneilles dans votre jardin, car elles viendront naturellement. Toutefois, elles ne s'approcheront pas des mangeoires. Les corneilles sont souvent persécutées dans les campagnes, où elles sont considérées comme nuisibles.

Elles cherchent refuge près des habitations, mais sont farouches et craignent la proximité des humains, à l'exception de quelques parcs urbains où elles ont pris l'habitude de quémander des restes de pique-nique en grand nombre.

Si vous avez un grand arbre dans votre jardin, la corneille noire pourra y faire son nid. Ce nid pourra également servir plus tard à d'autres oiseaux, tels que le Faucon Crécerelle ou le Hibou moyen-duc.

Quel est le cycle de reproduction de la Corneille noire ?

La corneille est monogame. La parade nuptiale du mâle est composée d'une suite d'enchaînements de révérences, de piqués, de bonds en l'air, le tout accompagné de sonores croassements. Le nid est construit par la femelle en hauteur. Il est volumineux, composé d'une assise de branchettes solides, recouverte d'une couche d'argile et tapissée de feuilles, de duvet, de mousse.

L'incubation dure environ dix-neuf jours, assurée par la femelle seule. On dit qu'elle parle à ses oeufs. Ce phénomène, étonnant chez les oiseaux, a été étudié par deux ornithologues, Konrad Lorentz et Luuk Tinbergen. Les petits, nourris par les deux parents, volent au bout de trente-cinq jours.

Alimentation de la Corneille noire

Toujours en éveil, la corneille noire est un redoutable prédateur. Elle se nourrit de lapins, de volailles, de petits mammifères. Elle est particulièrement friande d'œufs et d'oisillons. Elle commet ses méfaits avec son partenaire, l'un des deux attirant la victime potentielle pendant que l'autre va lui voler les œufs dans le nid.

En outre, elle se régale aussi de graines et de fruits. En milieu urbain, elle n'hésite pas à fouiller dans les poubelles des parcs et jardins des villes. Elle joue aussi un role écologique dans l'environnement en consommant les carcasses d'animaux en décomposition.

Menaces & conservation

La corneille noire est une espèce qu'il est possible de chasser, considérée comme nuisible pour l'homme, mais ce statut évolue en fonction des départements.

On lui reproche de consommer trop d'œufs d'oiseaux et de jeunes plants dans les champs. Elle est pourtant une auxiliaire active dans l'assainissement des déchetteries à ciel ouvert. Peu à peu, l'homme reconnaît que la corneille est intelligente et attachante, si bien que des solutions sont trouvées.

Historique de la race

Un oiseau aussi intelligent que la corneille a depuis longtemps compris que les milieux modifiés par l'homme sont intéressants à fréquenter, qu'il s'agisse des jardins ou des champs.

En témoignent des enluminures médiévales où l'on voit l'oiseau posé dans les jardins ou à proximité. Cependant, la corneille n'est pas un oiseau des jardins au même titre que le Merle noir ou le Rouge-gorge familier, bien qu'elle s'y retrouve encore trop souvent, parfois sous forme de cadavre pendu par une patte à une perche fichée obliquement en terre, supposément pour éloigner ses congénères. 

Si elle inclut les jardins dans son domaine, c'est davantage en tant que lieux propices à la recherche de nourriture que comme des sites de nidification.

Faits divers
La corneille et la cruche : Ésope, auteur grec connu pour être l'inspirateur de La Fontaine, dans une de ses fables, met en scène une corneille assoiffée devant une cruche dont le niveau de l'eau est trop bas pour qu'elle puisse boire. Alors, après avoir réfléchi, elle ramasse des cailloux avec son bec et les jette dans la cruche pour faire monter le niveau de l'eau.
Découvrez d’autres races
Animaux
Envie d'un poil d'actus?
Rejoignez plus de 200,000 abonnés!
Haut