Chouette effraie

Tyto Alba
LC Préoccupation mineure
Autres noms : Effraie des clochers, Western Barn Owl
Qui est le Chouette effraie ?

Tout comme la Chouette hulotte, la chouette effraie (ou effraie des clochers) est un rapace nocturne très répandu en France reconnaissable facilement grâce à son disque facial en forme de cœur. Elle chasse la nuit et se nourrit principalement de petits rongeurs. Maillon fondamental dans l'écosystème, elle régule les populations de rongeurs qui représentent de véritables fléaux pour les agriculteurs.

Taille 85-93 cm
Poids 280-350 gr
Espérance de vie 8 à 13 ans
Origine Europe

Particularités physiques

  • Régime alimentaire: consommation quasi exclusive de rongeurs (souris, rats, campagnols..).
  • Tête: la chouette effraie est reconnaissable à son disque facial en forme de cœur, d'un très large diamètre. sa tête pivotant à 270 degrés.
  • Yeux: ils sont immenses, noirs ou jaunes, avec des expressions humaines. Elle ne remue pas les globes oculaires, mais possède une vue perçante.
  • Bec: plutôt petit, son bec possède une pointe recourbée.
  • Oreilles: ses deux oreilles cachées dans le plumage sont asymétriques, celle de droite plus haute que la gauche, ce qui lui donne une ouïe particulièrement fine lui permettant de repérer la moindre proie la nuit.
  • Pattes: elle possède des pattes longues terminées par des serres puissantes, acérées.
  • Envergure: 90cm.
  • Plumage: son plumage doux et volumineux présente des couleurs remarquables, dorées et agrémentées de stries noires sur la tête et les ailes.
  • Taille: mâle: 85-93 cm,  femelle: 85-93 cm
  • Poids: mâle: 280-350 gr,  femelle: 280-350 gr
Données scientifiques
Groupe Rapaces nocturnes
Ordre Strigiformes
Famille Tytonidés
Genre Tyto
Descripteur Scopoli, 1769

Comportement et caractère

Le vol de la Chouette effraie est un des plus silencieux parmi toutes les espèces d'oiseaux, notamment grâce aux petites dentelures situées sur ses plumes. La chouette hulule, son cri est rauque, triste, grinçant et lugubre. Comme tous les rapaces, elle rejette par sa bouche, à raison de deux fois par jour, les restes de ses proies qu'elle ne peut pas digérer.

Cet oiseau peut virer rapidement sur les côtés, réaliser des basculements d'aile, faire des volte face ou encore rester en vol stationnaire. La Chouette effraie chasse rarement en journée, c'est à la nuit tombée que l'on peut observer ses incroyables talents de chasse.

Espèces et variétés

Il existe 13 espèces de chouettes. La chouette effraie est la plus répandue en France.

Risques de confusion: son plumage blanc et roux est original chez les rapaces nocturnes, mais, la nuit, le dessous du corps de la hulotte peut paraître blanc. Le disque facial de l'effraie permet de la reconnaître à coup sûr, alors que la Chevêche d'Athéna est plus petite et a des yeux jaunes.

Habitat, aire de répartition

La Chouette effraie vit sur tous les continents excepté l'Antarctique. C'est un oiseau sédentaire qui niche près des habitations des hommes.

L'effraie vit dans les milieux ouverts près des habitations, des villages et des fermes. Elle occupe les campagnes ouvertes et bocagères disposant de bâtiments tranquilles (granges isolées, corps de fermes, clochers d'églises) donnant accès à des greniers ou à des combles.

En hiver, elle peut s'éloigner des bâtiments et chasse souvent le long des routes, où les bandes enherbées abritent des campagnols. Elle est alors souvent victime de la circulation routière.

Au jardin

Au jardin, la Chouette effraie utilise volontiers les nichoirs que l'on peut placer dans les greniers, les granges, en hauteur pour que les chats ou les fouines ne puissent pas y accéder. Les effraies doivent pouvoir entrer et sortir du bâtiment librement.

Quel est le cycle de reproduction du Chouette effraie ?

La Chouette effraie est monogame, fidèle pour la vie. Lors de la parade nuptiale, le mâle s'amuse à poursuivre la femelle en poussant des cris. Il vole les pattes pendantes pendant plusieurs secondes.

L'effraie ne prend aucun soin pour construire son nid, utilisant des abris naturels : vieilles maisons clochers, troncs d'arbre et les garnissant sommairement de matériaux divers. Elle n'hésite pas à utiliser le nid déserté d'un autre oiseau.

Le nid dégage des odeurs nauséabondes, car il est encombré par les cadavres des petits mammifères morts que les oisillons n'ont pu manger et par les grosses pelotes noires que l'oiseau régurgite après chaque repas. La femelle couve seule, mais les petits sont pris en charge par les deux parents.

Alimentation du Chouette effraie

La chouette effraie est un rapace qui chasse la nuit. En raison de sa vue perçante et de son ouïe exceptionnelle, elle débusque le moindre rongeur, il suffit qu'il effleure quelques feuilles et le bruissement lui indique l'endroit de la proie.

La chouette engloutit une proie sans la déchiqueter. Elle avale un mulot, un campagnol en une seule fois. Elle le digère bien, son gésier sécrétant un suc acide qui transforme les os, les poils, les plumes absorbés que la chouette évacue sous forme de pelotes de réjection.

Menaces & conservation

La Chouette effraie est loin d'être nuisible, bien au contraire. Elle est un maillon de l'écosystème, régulant les populations de rongeurs sur le territoire qui sont de véritables fléaux pour l'agriculture. Les véhicules automobiles sont une cause de sa mortalité, car elle effectue un vol rasant lorsqu'elle chasse et de ce fait, ne voit pas les voitures arriver. La destruction des anciennes maisons est aussi un élément de diminution. En France, depuis 1981, l'effraie jouit d'une protection totale.

Faits divers

En art, la chouette est un des oiseaux récurrents du bestiaire fantastique du peintre Jérôme Bosch. Elle apparaît plus de quarante fois dans ses œuvres réalisées au XVème siècle et représente le diable à chaque fois.

Découvrez d’autres races
Animaux
Envie d'un poil d'actus?
Rejoignez plus de 200,000 abonnés!
Haut