Geai des chênes

Garrulus glandarius
LC Préoccupation mineure
Autres noms : Geai des bois, Eurasian Jay
Qui est le Geai des chênes ?

Le Geai des Chênes est une espèce d'oiseau appartenant à la famille des Corvidés. Il est présent dans toute l'Europe, l'Asie et l'Afrique du Nord. Reconnaissable à son plumage coloré, il est souvent considéré comme un voleur en raison de ses habitudes alimentaires, qui incluent la collecte de graines, de noix, de fruits et même d'œufs. Il est aussi connu pour son rôle dans la dissémination des graines de chêne, qu'il stocke dans des caches pour les consommer plus tard, mais qu'il peut également oublier, contribuant ainsi à la dispersion des graines.

Taille 34-37 cm
Poids 140-190 gr
Espérance de vie 16 à 18 ans

Particularités physiques

  • Régime alimentaire: omnivore, le geai mange des fruits, des baies, des graines, de jeunes pousses végétales, mais aussi de nombreux invertébrés et de petits vertébrés à l'occasion, par exemple les œufs et oisillons d'autres espèces.
  • Forme & corps: petit corvidé de la taille d'une tourterelle avec des ailes arrondies.
  • Tête: sa calotte blanche est finement striée de noir.
  • Bec: il se prolonge par une bande noire sous l'œil qui donne l'impression qu'il porte des sortes de moustaches noires.
  • Queue: sa queue est noire. Son croupion blanc contraste avec sa queue noire en vol.
  • Envergure: 45-55cm.
  • Plumage: son corps est brun, les grandes plumes de ses ailes sont d'un magnifique bleu de cobalt brillant rayé de noir. C'est le plus coloré des Corvidés.
  • Dimorphisme: les jeunes, les mâles et les femelles ont des plumages identiques.
  • Taille: mâle: 34-37 cm,  femelle: 34-37 cm
  • Poids: mâle: 140-190 gr,  femelle: 140-190 gr
Données scientifiques
Groupe Passereaux
Ordre Passériformes
Famille Corvidés
Genre Garrulus
Descripteur Linnaeus, 1758

Comportement et caractère

Le Geai des chênes a un vol direct mais irrégulier, ondulé, alternant des phases battues et planées avec ses ailes arrondies, comme la Pie bavarde. Il se déplace surtout à terre en faisant des petits bonds. C'est un oiseau bavard qui a un cri d'alarme qui alerte d'un danger tous les oiseaux de la forêt. C'est un excellent imitateur pouvant aussi bien reproduire le cri des autres oiseaux que le hennissement d'un cheval et le miaulement des chats.

Le geai est un oiseau connu pour son intelligence et sa grande mémoire. Des expériences réalisées sur des geais en captivité ont démontré leur capacité à reconstituer des suites logiques. Dans leur environnement naturel, ils cachent leur nourriture dans des endroits tels que les taillis, les souches, ou d'autres endroits où leur nourriture ne peut pas être découverte. Les geais se souviennent parfaitement de ces endroits de stockage. En cas de doute, ils marquent ces endroits avec des points de repère, parfois en utilisant des tas de petits cailloux.

Le cri le plus fréquent du geai est un chuintement nasal fort, schuin, parfois doublé. Le chant du mâle est peu audible, et consiste en une succession disloquée de sons aigus, métalliques, avec des imitations.

Espèces et variétés

Le geai appartient à la famille des Corvidés qui regroupe les plus grands oiseaux de l'ordre des Passereaux. Il existe plusieurs espèces de geais dont le Geai bleu appelé ainsi en raison de sa couleur et le Geai de Steller. Le geai des chênes est le plus commun.

Risques de confusion: de par sa taille et sa coloration, le geai ne peut être confondu. La pie est d'une taille proche, avec des ailes arrondies et un vol ondulé, mais elle est noire et blanche et porte une longue queue.

Habitat, aire de répartition

Le Geai des chênes est un oiseau arboricole, surtout forestier, que l'on rencontre aussi bien dans les forêts méditerranéennes de chênes verts qu'en montagne. Il habite aussi les bois et bosquets, jusque dans les villes où il peut se contenter des arbres d'alignement sur les boulevards. Il est sédentaire et présent toute l'année chez nous. Oiseau erratique, il ne migre que lorsqu'il ne trouve plus de nourriture sur place.

Au jardin

Le geai fréquente souvent les mangeoires en hiver, dans le but de trouver des fruits, des grosses graines ou de la graisse. Ce passereau apprécie les arbres à fruits et à baies, et il se nourrit aussi de glands qu'il trouve sur les chênes. Pendant le printemps, le geai guette les passereaux pour trouver leurs nids et cela provoque souvent le cri d'alarme des Mésange charbonnière, Mésange Bleue et du Pinson du Nord dans les jardins où il est présent.

Dimorphisme sexuel

Vers la fin du mois de mars et le début du mois d'avril, le jeune geai choisit un partenaire et entame la parade nuptiale. Cette parade est bruyante et peut être accompagnée de cris ou de mélodies. Le mâle attire l'attention de la femelle en mettant en valeur son plumage, en gonflant ses plumes et en exposant tous les motifs. La femelle conquise joue alors le rôle d'un oisillon en quémandant de la nourriture que le mâle lui offre. Les geais sont des oiseaux monogames.

Le nid, en forme de coupe, est construit par le couple en haut d'un arbre. Il est fait de branchettes et de brindilles tapissées de radicelles. Les œufs sont couvés par la femelle pendant 20 jours. Les oisillons sont très affamés et exigent beaucoup d'attention, épuisant leurs parents. Ils restent au nid pendant 3 semaines avant de devenir indépendants au bout de 7 à 8 semaines.

Alimentation du Geai des chênes

C'est un oiseau omnivore, le chêne lui fournit la majeure partie de sa nourriture. Il transporte les glands dans son jabot avant de les décortiquer soigneusement et de les manger. On dit de lui qu'il va s'emparer des œufs des autres oiseaux, ce qui lui a longtemps conféré une mauvaise réputation. Ceci s'explique, car lorsque ses provisions sont épuisées, il a besoin de protéines pour nourrir sa progéniture.

Menaces & conservation

Le Geai des chênes est utile à la conservation des forêts de chênes, car il participe à la dissémination des arbres en dispersant les glands dans différentes cachettes. Ceux qu'il a oubliés malgré son excellente mémoire ou dont il n'a pas eu besoin se mettent à germer. Actuellement, cette espèce est stable et n'est pas menacée.

Historique de la race

Si le Geai des chênes, oiseau emblématique des forêts par excellence, a depuis longtemps trouvé sa place dans les parcs, il semble avoir mis plus de temps à oser s'aventurer dans les jardins, notamment les plus modestes. 

Peut-être parce qu'il ne s'y sentait pas vraiment le bienvenu, mais à présent, une sensibilité accrue envers la nature, ou simplement le manque d'attention voire l'indifférence, lui ouvre les portes de ces espaces.

Quoi qu'il en soit, ce petit oiseau aux ailes bleues se laisse observer aux côtés de l'homme, même au sein des espaces verts en milieu urbain. Tout comme d'autres espèces d'oiseaux, le geai se montre généralement moins farouche dans les régions nordiques que dans les contrées méridionales.

Découvrez d’autres races
Animaux
Envie d'un poil d'actus?
Rejoignez plus de 200,000 abonnés!
Haut