Martinet noir

Apus apus
LC Préoccupation mineure
Autres noms : Common swift
Qui est le Martinet noir ?

Le Martinet noir un oiseau que l'on a longtemps oublié d'observer, car il passe dix mois de sa vie dans les airs sans se poser. Il y vole, y mange, y dort. Extraordinaire voilier, le martinet peut atteindre des vitesses de 200 km/h. C'est l'un des oiseaux les plus rapides. Il détient le record du plus long vol sans escale. Il ne lui faut que quatre jours pour aller de Londres à Madrid. Le vol est spectaculaire, à la fois puissant et fluide, avec de soudains changements de cap.

Taille 16-17 cm
Poids 45-50 gr
Espérance de vie 30 à 31 ans
Origine Europe

Particularités physiques

  • Forme & corps: effilé avec des ailles en forme de faucille. Il est taillé pour l'aérodynamisme avec un corps en forme de fusée.
  • Tête: engoncée dans ses épaules. De courtes plumes protègent ses yeux.
  • Yeux: foncés.
  • Bec: court et incurvé, son bec est noir. Une bouche immense le caractérise, s'ouvrant sur un sac buccal extensible dans lequel il engrange des centaines d'insectes récoltés en volant.
  • Pattes: très courtes, elles lui permettent de s'agrapper aux parois verticales, mais pas de marcher ou de sauter : s'il tombe au sol, il ne peut pas s'envoler.
  • Queue: courte, sa queue est fourchue de longues ailes effilées qu'il tient vers l'arrière lui conférant un profil de fer à cheval.
  • Couleur(s): le martinet est gris sombre, mais dans les airs, il paraît totalement noir avec une petite barbiche noire.
  • Envergure: 45cm.
  • Taille: mâle: 16-17 cm,  femelle: 16-17 cm
  • Poids: mâle: 45-50 gr,  femelle: 45-50 gr
Données scientifiques
Groupe Martinets, colibris
Ordre Apodiformes
Famille Apodidés
Genre Apus

Comportement et caractère

Le Martinet noir dort à 1500-2000 mètres d'altitude, là où les courants lui permettent de planer. C'est un oiseau grégaire qui vit en colonies et dort en groupes. Son cri est caractéristique, l'oiseau émettant une suite de « sriii rili».

Espèces et variétés

On compte une centaine d'espèces réparties entre l'Ancien et le Nouveau Monde, présentant peu de différences morphologiques.

Risques de confusion: les hirondelles ont le ventre blanc et sont plus petites et trapues. Dans le sud de la France, un autre martinet cohabite dans certaines villes (comme Toulouse) : le Martinet pâle, dont le plumage est brun et dont les ailes sont plutôt bicolores, avec des rémiges primaires plus sombres que les rémiges secondaires. Les deux espèces sont particulièrement difficiles à distinguer.

Habitat, aire de répartition

Le <strong>martinet noir</strong> est le seul martinet présent dans toute l'Europe, nichant dans les villes et les villages. C'est un oiseau migrateur se rendant en Afrique du Sud, en dessous de l'équateur.

Il niche dans des bâtiments, des villes et villages, plus rarement dans des cavités ou des fissures de rocher sur des falaises (son habitat d'origine). De Septembre à Avril, il vole sans discontinuer, prenant du repos la nuit en cerclant à très haute altitude. Il ne se pose que pour pondre, couver et nourrir ses poussins.

Au jardin

Le Martinet noir utilise des nichoirs que l'on peut disposer au sommet d'une façade ou sous un toit où il se serait déjà installé. Le nichoir adapté à l'espèce ressemble à une boîte à chaussures avec une ouverture en coin. Si vous avez des martinets dans votre jardin, profitez-en pour installer des nichoirs pour les Moineau domestique, ce qui évitera que les deux espèces n'entrent en compétition pour trouver un lieu de nidification.

Quel est le cycle de reproduction du Martinet noir ?

Le martinet ne se pose à terre que pour se reproduire. À la mi-avril, des troupes de martinets arrivent et rejoignent le site de l'année précédente. On dit qu'il serait fidèle plus au nid qu'il retrouve chaque année qu'à sa compagne. Il est pourtant monogame, mais lorsqu'il est pressé de se reproduire, il cède à toute opportunité se présentant, oubliant sa fidélité.

Les anciens couples doivent reprendre contact et se séduire de nouveau, car ils ont été séparés pendant très longtemps. Ils se retrouvent à l'intérieur du nid et se lustrent mutuellement le plumage et s'amusent à se bagarrer. Ils effectuent aussi des poursuites en plein vol, exécutent d'élégantes arabesques à une vitesse vertigineuse, accompagnées de cris stridents.

L'accouplement se fait dans le nid. Le nid en forme d'assiette est fait de plumes, de débris végétaux collés avec la salive de l'oiseau. Les oisillons y resteront au moins 45 jours, leurs parents les nourrissant jusqu'à 13 fois par jour, car il faut aux petits entre 400 et 800 insectes par jour. Puis les parents ne se soucient plus des oisillons devenus robustes, ils ne leur apprennent même pas à voler, entamant déjà leur migration. Parfois des accidents arrivent, l'oisillon dévalant la falaise, le mur où le nid est construit.

Alimentation du Martinet noir

Le martinet collecte sa nourriture en plein vol, essentiellement du plancton aérien, capturant des centaines d'espèces d'insectes différentes. Il sait parfaitement les identifier, même à pleine vitesse. Il boit en volant, récoltant les gouttelettes de bruine ou rasant la surface des étendues d'eau pour en prendre quelques gouttes dans son bec.

Menaces & conservation

Les faucons sont les rares prédateurs des martinets, étant les seuls capables de les rattraper en pleine vitesse. Chaque année, la population de l'espèce diminue, le martinet a besoin d'être protégé. Sa survie est liée à celle des insectes, eux aussi menacés, et à la préservation de son territoire. D'anciennes bâtisses sont démolies et il perd son habitat préféré.

Il est interdit aujourd'hui de détruire les nids de ces oiseaux protégés. Chacun peut œuvrer pour la préservation de l'espèce en se procurant des nichoirs pour les accueillir, car l'oiseau manque d'abri. Dans l'idéal, il faudrait aussi installer des hôtels à insectes près de son nid.

Découvrez d’autres races
Animaux
Envie d'un poil d'actus?
Rejoignez plus de 200,000 abonnés!
Haut