Dysplasie de la hanche du chien : symptômes, traitement et prévention — Santé du chien — Autour Des Animaux
Dysplasie de la hanche du chien : symptômes, traitement et prévention

Dysplasie de la hanche du chien : symptômes, traitement et prévention

La dysplasie de la hanche est une maladie chez le chien qui apparaît durant sa croissance et entraîne une instabilité ou une laxité de l’articulation de la hanche. Les premiers symptômes peuvent être une boiterie, des difficultés à se déplacer ou une marche chaloupée. Plusieurs traitements (chirurgicaux et médicaux) existent pour soigner un chien atteint d’une dysplasie de la hanche.

Qu’est-ce que la dysplasie de la hanche ?

Schéma d'une dysplasie de la hanche chez le chien

La dysplasie de la hanche (ou coxo-fémorale) chez le chien est un trouble du développement d’un organe ou d’un tissu. Il s’agit d’une anomalie de développement de l’articulation coxo-fémorale, se traduisant par un défaut de congruence entre tête fémorale et la cavité cotyloïde de la hanche. Ce défaut entraîne des lésions osseuses et ligamentaires dont la gravité peut être légère à grave avec développement d’arthrose et handicap physique pour le chien.

Le chiot atteint d’une dysplasie de la hanche naît en général avec une hanche saine et les premiers symptômes d’une articulation anormale peuvent apparaître entre 6 et 10 mois.

La DCF touche essentiellement les chiens de moyenne, grande et très grande taille. Il peut arriver que certains petits chiens en soient atteints, mais c’est plutôt rare. Cette maladie a un fort déterminisme génétique et d’autres facteurs ont une influence nette sur son apparition ou son aggravation comme une suralimentation, une alimentation non équilibrée, un exercice physique excessif et précoce.

Symptômes de la dysplasie de la hanche chez le chien

Il existe plusieurs stades de dysplasie de la hanche chez le chien, les symptômes peuvent être repérés facilement :

  • Anomalie de la démarche au début (mais la démarche chaloupée des chiots de grande race n’est pas toujours signe de dysplasie).
  • Pendant la course, mobilisation des deux postérieurs simultanément (sauts de lapin).
  • Difficultés à se déplacer.
  • Apparition de boiteries plus nettes d’un ou des deux côtés avec douleurs.
  • Amyotrophie du ou des membres concernés.

Examens diagnostiques

Radio d'une dysplasie de la hanche chez un chien

Il existe plusieurs examens que votre vétérinaire peut pratiquer pour diagnostiquer la dysplasie de la hanche chez votre chien :

  • La mise en évidence par manipulation de la laxité articulaire, par hyperextension et abduction.
  • Mise en évidence de la douleur par les mêmes manipulations.
  • Radiographies sur un animal tranquillisé. C’est de loin l’examen indispensable au diagnostic de la dysplasie. On mesure l’angle de Norberg-Olsson (NO), qui permet d’apprécier le degré de subluxation de la hanche, et on évalue l’incidence du recouvrement dorsal et ventral de la tête articulaire par la cavité acétabulaire de la hanche.

Plusieurs stades de dysplasies

Une classification des différents stades de dysplasie est utilisée :

  • Stade A : coaptation parfaite, angle NO supérieur à 105°,
  • Stade B : bonne coaptation et angle NO compris entre 100 et 105°, ou coaptation imparfaite et angle NO supérieur à 105°,
  • Stade C : dysplasie légère. Coaptation imparfaite, angle NO compris entre 100 et 105°,
  • Stade D : dysplaisie moyenne. Mauvaise coaptation, angle NO compris entre 90° et 100°, signes d’arthrose légers.
  • Stade E : dysplasie sévère. Subluxation ou luxation articulaire, angle de NO inférieur à 90°, signes d’arthrose sévères.

Traitement contre la dysplasie de la hanche chez le chien

Plusieurs traitements existent et peuvent être mis en place par votre vétérinaire pour soigner un chien atteint d’une dysplasie de la hanche.

Traitement hygiénique

Le traitement hygiénique contre la dysplasie de la hanche consiste à éviter une surcharge pondérale et à éviter les exercices violents pour éviter l’amyoptrophie.

Traitement médical

Le traitement médical consiste à prescrire des anti-inflammatoires et antalgiques, des anabolisants (pour renforcer la musculature) ou des chondroprotecteurs (pour renforcer l’intégrité de l’articulation en cas d’arthrose).

Traitement chirurgical

Plusieurs moyens chirurgicaux sont à disposition de votre vétérinaire pour traiter une dysplasie de la hanche.

  • Dérotation du fémur pour une meilleure coaptation coxo-fémorale.
  • Triple ostéotomie pelvienne (méthode de choix avant les 1 an du chien) : il faut casser le bassin à trois endroits et faire une rotation de la cavité acétabulaire pour une meilleure coaptation. Il faut ensuite stabiliser par des plaques métalliques.
  • Section des pectinés (chirurgie antalgique mais provisoire) : il faut sectionner les muscles pectinés qui sont tendus et douloureux lors de dysplasie.
  • Ablation de la tête-col du fémur (efficace pour les chiens de moins de 15kg).
  • Prothèse totale de la hanche (méthode de choix après 1 an) : la tête articulaire est remplacée par une prothèse mécanique.

Prévention contre la dysplasie de la hanche

L’éradication de cette affection doit passer par la prévention. Dans certains clubs de race, un dépistage systématique est effectué, ce qui permet de diminuer l’incidence de cette affection. La radiographie de hanche du chien pour obtenir le pédigrée définitif (stades A et B acceptés). Retrait de la reproduction des animaux atteints de dysplasie aux stades C, D et E.

Cette affection est visée par la loi du 22 juin 1989 et inscrite sur la liste des vices rédhibitoires (délai de rédhibition de 30 jours à compter du jour de livraison).

0 commentaires
Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *